RUBRIQUES

Mamabali SPA et cuisine balinaise : avis, -20% de réduc et évasion globale


Disons que tu n’es pas partie en vacances ou alors que tu es partie mais que la reprise t’a tellement fracassée que c’est comme si c’était il y a mille ans, ou disons que tu cherches juste de temps en temps à t’évader et à souffler avec un petit massage au poil. 
Et bien voici un lieu qui dépayse VRAIMENT.
Mamabali c’est un SPA, jusque-là, normal. Un SPA balinais, déjà on tend l’oreille et on sent des effluves de fleur de frangipanier. Mais si je te dis que tu peux y déjeuner après ton soin d’un repas balinais typique, tu commences à comprendre pourquoi il offre un vrai break.
C’est d’ailleurs le souhait de la fondatrice : on ne vient pas ici en courant, en ayant minuté son massage entre deux RDV. Ici, on prend le temps. En tout cas c’est ce que souhaite celle qui a imaginé cet endroit avec une salle de repos où l’on peut rester autant qu’on veut. Il y a aussi une cabine de hammam pour déconnecter. Perso, le hammam ca marche très bien sur moi! La chaleur me fait l’effet d’un Lexomil : détente physique immédiate suivie d’un décrochage de la pensée qui se détend et vagabonde. Mais attention, ne vous y trompez pas : Mamabali ce n’est pas un endroit de luxe, avec lumières et design dignes d’un palace. C’est un endroit simple, et calme, avec restaurant niveau rue et cabines nichées au sous-sol d’une petite rue entre Père Lachaise et rue St Maur

Le Spa est comme une grotte apaisante où l’on se laisse manipuler par des mains expertes en toute confiance. Le principe du massage « Pijat Bali » c’est de s’adapter à chacun, entre relaxant et tonique selon votre condition et état d’esprit du moment.
Notez qu’un système de carte et d’abonnement donne droit à des tarifs très très intéressants jusqu’à 65€ pour une heure au lieu de 99€ à la base.





On remonte de là, au calme, et pas du tout avec l'envie de se précipiter ou de courir dans le métro pour la suite de sa journée... Juste envie de se poser... Et c'est là qu'arrive le réconfort alimentaire. Le restaurant est authentique et simple… mais diablement bon !
Il faut savoir que les chefs sont originaires de là-bas, autant vous dire qu’ils maîtrisent l’art de la cacahuète et de la coco ! Honnêtement, moi qui adore la cuisine indonésienne et qui garde un souvenir incroyable de Bali et de ses spécialités (passion gadogado, un plat à base de cacahuète), j’ai vraiment retrouvé l’esprit des vacances pendant le déjeuner. (tu peux aussi juste venir déjeuner, hein); Tout ça servi avec un petit us d'aloe... miam miam!




Et comme Audrey ne fait pas les choses à moitié, elle a même développée sa propre gamme de cosmétiques BIO qui sont si divinement sensoriels qu’on a autant envie de les manger que le gado-gado qu’on a dans l’assiette ! Au programme, shampoing, crème corps, huile corps et visage et surtout le gommage Lulur, divinissime, l’ensemble exhalant un parfum marqué de frangipanier qui enivre ta salle de bain d’un nuage exotique. #poesiebonsoir


 En attendant de découvrir la suite de ses projets, je vous propose une offre exclusive pour tester l’ensemble de ce concept que j’adore, ou devrais-je dire, une parenthèse réellement déconnectante :

pour un repas + un soin achetés avant le 31 octobre
bénéficiez de -20% sur TOUTES les prestations restaurant, massages, et produits 
 (hors cartes d’abonnement et non cumulable avec autres promos).
Commandez via le site avec envoi de bon ou par téléphone (01 43 14 71 50)
en indiquant le code GAZETTE20
L’occasion de prendre un petit RTT avec chéri ou une copine pour aller se faire masser avant de déjeuner et de rentrer avec l’impression d’être partie en voyage…

Vous l’aurez compris, j’ai été conquise. Mais surtout conquise par la démarche d’Audrey et la vérité qui émane de ce qu’elle propose. Elle est passionnée et possède une vraie volonté de connecter avec l’univers, ce qu’elle fait en écoutant la mer le soir sur la plage, dans les îles Gili, à Bali. D’ailleurs, quand elle va là-bas, elle se dédie au yoga, ce qui en dit encore un peu plus sur sa philosophie. Et mon petit doigt me dit qu’elle n’est pas prête de s’arrêter…

Mamabali 8 rue Guillaume Bertrand, 75011 Paris

Pour avoir toutes les dernières news beauté, like la page Facebook du blog, et mon compte Instagram 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire